Rechercher

CNRS

partenaires


Accueil > Organisation

Statut, tutelle et fonctionnement

par Mathias Broutin - publié le , mis à jour le


RESOMAR n’a à ce jour aucun statut formel. La direction de l’INSU (CNRS) en assure le suivi et l’appui institutionnel au titre de ses missions nationales de coordination.


RESOMAR bénéficie à ce jour, pour son fonctionnement général d’un appui financier du CNRS (INSU et INEE) et de l’IFREMER. Par ailleurs, un chargé de mission ou délégué scientifique assure le suivi et l’animation scientifique du réseau. Le réseau est ouvert à l’entrée d’autres tutelles susceptibles de lui apporter un soutien financier et de participer à la définition de ses orientations via le comité de pilotage.


Certaines actions du réseau sont financées sur des ressources propres. C’est notamment le cas pour une convention MNHN-INSU pour des travaux liés à l’application de la Directive Cadre européenne « Stratégie Milieux Marins » (DCSMM).


Les orientations annuelles du réseau (activités, budget) sont discutées au sein d’un comité de pilotage. Il rassemble les responsables des stations ou laboratoires (ou leurs représentants), les responsables d’axes thématiques d’activité, ainsi que les représentants des tutelles apportant leur soutien financier.


Le comité de pilotage propose un coordonnateur scientifique national qui est désigné par l’INSU au sein de la communauté. Ce coordonnateur anime l’équipe des responsables des axes scientifiques du réseau (susceptibles de recouvrir plusieurs actions dans un champ disciplinaire ou thématique donné). Par ailleurs, le coordonnateur national préside le comité de pilotage avec le représentant de l’INSU, et participe à l’élaboration du programme du colloque annuel du réseau. L’actuel coordinateur national est Serge Heussner (CEFREM, Perpignan).